Scroll to Content

Patrick Bezier propose une approche personnelle des enjeux humains pour le développement de la société. Il crée de nouvelles formules d’assurance pour protéger les droits des travailleurs dans des secteurs peu stables et réglementés tels que la communication, les médias et la culture.

Audiens : l’expérience la plus marquante du parcours de Patrick Bézier

Lorsque le groupe Audiens a été créé en 2003, on ne lui prédisait aucun avenir, ou du moins, on ne pouvait imaginer le succès qu’il allait remporter 15 ans plus tard. Issu de la fusion de groupes de protection sociale dans le domaine de la culture, il est aujourd’hui devenu, sous la direction de Patrick Bezier, la première référence en matière d’assurance pour les personnes exerçant une activité culturelle. Le projet RH des professions de la culture a réussi à démentir le concept selon lequel la solidarité professionnelle était une sorte de corporatisme qui empêchait l’exercice d’une concurrence libre et équitable. Cette démarche place l’intérêt de l’humain au-dessus de toute considération, ce qui a fait d’Audiens un modèle de protection sociale qui peut réellement servir d’exemple pour les autres secteurs d’activité.

Patrick Bézier : l’histoire de Griss

Griss n’est autre que le groupement des Institutions Sociales du Spectacle. Il a vu le jour avant Audiens, ce qui lui a valu le statut du seul établissement auprès duquel les organismes travaillant dans le domaine de culture pouvait assurer leurs travailleurs. Il proposait des retraits et des formules d’assurance avec un niveau de protection qui n’a rien à envier aux autres. Griss proposait alors :

  • Des caisses de retraite
  • Des caisses de prévoyance de spectacle
  • Des institutions sociales associées

Audiens a ainsi retenu ce mode de fonctionnement en proposant des formules de complémentaires s’adressant à plusieurs travailleurs dans le domaine du spectacle et des médias, à savoir les chefs d‘orchestre et les comédiens. Le groupe est parvenu à créer une protection sociale efficace qui tient compte de la diversité du monde de la culture.

Le combat idéologique de Patrick Bézier

A côté de son engagement auprès d’Audiens, Patrick Bezier s’oppose ouvertement à la paralysie des idées. L’importance qu’il accorde à la couverture sociale des travailleurs de la culture témoigne de sa volonté à faire évoluer le monde et les opinions. Selon lui, la culture est le facteur le plus stimulant dans une société pour atteindre un plus grand degré d’épanouissement à la fois personnel et social. En proposant une assurance complète et indépendante pour les professionnels de la culture, il met l’accent sur le rôle qu’ils jouent pour changer les mentalités et accéder à une prospérité économique. Contrairement à ce qu’on pense, c’est grâce à la culture que l’être humain peut progresser individuellement et apporter ainsi plus de valeur à la société dans laquelle il évolue.